Les News Periode d’essai

Ecole Supérieure en Alternance

La période d’essai en alternance
Publié le 23 Octobre 2019

Le nombre de jeunes choisissant la voie de l’alternance augmente chaque année. C’est le choix de formation idéal pour allier enseignement théorique et expérience professionnelle. En tant que salarié à part entière de l’entreprise, l’alternant perçoit un salaire (en fonction de son âge et de son niveau d’études), bénéficie d’une formation gratuite et doit se soumettre à une période d’essai, plus ou moins longue selon la nature de son contrat.

En contrat d’apprentissage, la période d’essai est de 45 jours, consécutifs ou non, effectifs en entreprise. Cela signifie que le temps passé à l’école n’est pas pris en compte dans la période d’essai, ni lorsque l’apprenti est absent (maladie, accident de travail…). Tant que celle-ci n’est pas aboutie, l’apprenti, comme son employeur, peuvent rompre ce contrat sans préavis et d’un commun accord (il faut néanmoins prévenir l’employeur par lettre recommandée).

Le contrat de professionnalisation se détache du contrat d’apprentissage car il peut être conclu dans le cadre d’un contrat à durée déterminée ou d’un contrat à durée indéterminée :

– Lorsque l’étudiant avait déjà au préalable un CDI (dans le cadre d’un emploi étudiant par exemple) et que la formation concorde avec les missions effectuées en entreprise, il n’y a pas de période d’essai.

– Dans le cas d’un contrat à durée déterminée, une période d’essai est obligatoire mais ne peut dépasser 1 mois et ne peut être renouvelée. Durant cette période, le contrat peut être rompu à tout moment et sans préavis. Cette démarche est bien sûr réglementée. Il existe 4 réglementations : la rupture par un accord commun, la rupture en raison de faute grave, la rupture en raison d’une embauche en CDI et la rupture en cas de force majeure.

La période d’essai est utile pour chacune des parties : elle permet à l’employeur d’évaluer l’alternant (ponctualité, compétences, motivation…) et à l’alternant d’apprécier si les missions proposées correspondent aux attentes du diplôme préparé.

Vous rencontrez des difficultés dans votre travail ? Pas de précipitation ! Prenez le temps de peser le pour et le contre, de faire le point avec votre tuteur / maître d’apprentissage ainsi qu’avec l’équipe des relations entreprises de votre école. Un simple ajustement peut parfois vous permettre de trouver l’équilibre propice au bon déroulement de votre formation.

© A. MERIT